Passer au contenu

Commentaires

À PROPOS DE SOUS LE CHAPEAU DE PAILLE

Le 14 juin 2017. Voici ce qu’écrivait Serge Tomé dans son journal Facebook au sujet de Sous le chapeau de paille.

Je n’ai pas eu le temps de faire une recension. Ce sera pour juillet. J’ai cependant tenu à annoncer ce second recueil de Marie Dupuis. Elle a une écriture large qui touche à tous les registres de la Vie. Et puis, j’ai un faible pour les haïkus du Québec, si particuliers.

J’ai bien aimé : Les atmosphères

odeurs de café
de confiture et de pain grillé
je lève le store

vague de chaleur
les hommes en camisole
une Molson en main

L’humour.

Balconville
le cardinal et les mésanges
sont revenus

crêperie bretonne
assis face à face
ils textent

Le sens du détail.

danses de rue
arabesques dans le frimas
de mon verre de bière

Le grave.

Fête du cimetière
les cris de la corneille
écourtent les prières

La magie.

parc Jarry
sous le saule pleureur
des mouches de lumière

À PROPOS DE SUÇONS ET RÉGLISSE ROUGE

 Le 1er août 2015

Bonjour Marie,

J’ai lu ton recueil! J’ai bien aimé! Notamment les haïkus suivants :

barda dans la cuisine
sur les touches de la radio
Éléonore pianote

le vieux chien
seuls ses yeux bougent
au passage du chat

cinq heures
sur le plancher de la cuisine
un chemin de lune

lac aux Castors
dans le bec du héron
le vol d’un poisson rouge

grésillement
des ailes d’une phalène
j’éteins la chandelle

J’ai aimé aussi sentir le cœur de la mère battre à quelques occasions…
Bref, joli premier recueil de haïkus! Bravo!

Jacques Bélislehaïkiste et participant à l’atelier d’écriture spontanée

*****

Le 7 juin 2015

Bonjour Marie,

Une belle découverte que ces haïkus!
Voici mon premier essai maladroit en voyant le ciel gris au sortir du lancement :

Marie lit ses haïkus
Une goutte file sur ma joue
Zut, mon parapluie


Passez un bel été!
Anne Stevens, participante à l’atelier d’écriture spontanée

*****

Le 2 juin 2015

Je vous remercie de m’avoir fait parvenir votre recueil.
Je l’ai pris dans ma boîte aux lettres en revenant de quelques jours auprès de ma (vieille) mère dans la région de Québec. Le village, sa maison, l’église, le cimetière… tout là est si près.
Ainsi, d’abord m’ont touché ces deux haikus… :

fête des Mères,
roses rouges et marguerites
pour orner sa tombe

je l’ai revu
à la fête des Pères
il a vieilli

Par ailleurs, maintenant, les haikus que je préfère, ce qui est complètement subjectif et je n’en fais pas une théorie, ce sont les haikus avec, disons comme kigo évocateur, des noms propres (plus que la flore et la faune de saison).
J’ai plus particulièrement apprécié, mais pas uniquement, vos haikus avec : rue Peel, Old Orchard, Tim Horton, carré Saint-Louis, Granby…

Merci encore!
Je vous souhaite une fructueuse continuation.

André Duhaime, poète et haïkiste. Depuis les années 80, son activité littéraire se caractérise par la pratique des formes classiques de la poésie japonaise qu’il tente d’adapter à la sensibilité québécoise. En 2008, il remporte le prix Canada-Japon pour le récit de voyage Marcher le silence – Carnets du Japon, coécrit avec André Girard et, en 2010, il reçoit le Prix à la création artistique du Conseil des arts et des lettres du Québec pour la région de l’Outaouais. André Duhaime est membre de l’Union des écrivaines et des écrivains québécois.

*****

Le 25 mai 2015

… ton nouveau recueil «Suçons etc.»…

Je l’ai lu avidement. Ça tombait bien. Je terminais la correction des travaux de fin de session de mes étudiants. Un pensum! J’ai donc pu me plonger à loisir dans une lecture autrement rafraîchissante.

Elle m’a emballé. Ces pages, pleines de finesse, contiennent des trouvailles épatantes et même, c’était un peu leur but je crois, littéralement inspirantes.

La preuve: comme un écolier en vacances, je me suis essayé moi-même à quelques impertinences dans le fil de ton recueil. Je n’ai ni ton talent, ni ta technique, et, sur ce dernier plan, je m’en suis tenu aux vieux distiques de la poésie classique. Mais bon! J’aimerais te les offrir humblement, en guise d’hommage. Ils témoignent que je ne te fais pas des compliments à la légère…

Tu y remarqueras ce que je te dois, c’est-à-dire le meilleur.

Très cordialement.

Richard Bodéüs, membre de la Société royale du Canada, enseignant-chercheur québécois d’origine belge en histoire de la philosophie, spécialiste de la philosophie antique

Richard m’a fait parvenir 89 distiques suite à la lecture de mon recueil. En voici un savoureux!

Devant l’église
Le vieux qu’elle avait vu s’en aller à la Messe,
Dignement, au retour, vint lui pincer les fesses.

*****

Le 16 mai 2015

les haikus de Marie
du plaisir dans un
après-midi sombre

Toutes mes félicitations pour Suçons et réglisse rouge.  Je te remercie de ce beau cadeau.

Betsy Piron, amie de longue date et généreuse photographe

*****